lundi 15 septembre 2008

la vitamine C en injection intraveineuse réduit les tumeurs cancéreuses des souris !

Une étude réalisée sur des souris montre que des doses intraveineuses de vitamine C pourraient être une solution pour réduire la taille de tumeurs cancéreuses chez les humains.

Cette découverte est encore préliminaire et doit bien entendu être confirmée chez les humains.

Toutefois, même si le traitement fonctionnait en pratique, il ne s'agirait pas d'un traitement unique. Il faudrait dans ce cas associer ce "traitement de choc" avec d'autres médicaments.

La vitamine C'a pendant longtemps été la vitamine la plus respectée et tout le monde sait qu'il faut manger régulièrement des aliments qui en contiennent (kiwi, oranges, etc.).

Contrairement à d'autres vitamines, il n'est pas vraiment possible d'en absorber de trop grandes doses qui seraient alors néfastes pour la santé - risques au minimum de diarrhées sévères - et de plus le corps rejette le surplus non utilisé par le corps.

On a pensé que la vitamine C pourrait aider à la lutte contre le cancer mais encore fallait-il trouver un moyen pour que le corps ne rejette pas ce surplus qui n'entre pas dans les chaînes métaboliques.

Les chercheurs ont trouvé comment court-circuiter cet écueil : injecter directement la vitamine C en intraveineuse!

La vitamine C injectée en intraveineuse produit du peroxyde d'hydrogène H2O2 (eau oxygénée) qui permet ensuite de réduire les tumeurs cancéreuses des souris (cancers ovariens, du pancréas et du cerveau) de 43 à 51 %.

D'après les chercheurs, il est envisageable de «doper» les doses de vitamine C chez l'humain de la même manière mais le traitement n'est pas encore au point.

Il faudra encore de nombreuses études cliniques avant de pouvoir proposer un traitement adapté à l'être humain.

0 commentaires: